Prévention des Risques

 

 

 

Ressources

 

Principes de prévention

Le chef d’entreprise a l’obligation générale de préserver la santé physique et mentale de ses salariés. Cette obligation de santé et de sécurité consiste notamment à identifier, à évaluer les risques et à les transcrire dans le document unique. Cela entraîne la mise en place d’un plan d’action de prévention avec les moyens correspondants.
Il incombe également à chaque salarié « de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa sécurité et de sa santé ainsi que de celles des autres personnes concernées du fait de ses actes ou de ses omissions au travail ».

La prévention des risques professionnels, c’est l'ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et tendre au bien-être au travail. Elle s'inscrit dans une logique de responsabilité sociale des entreprises : elle vise à anticiper et à limiter les conséquences humaines, sociales et économiques des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Éviter les risques :  Supprimer le danger ou l’exposition à celui-ci.

Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités : Apprécier leur nature et leur importance, notamment lors de l’élaboration du document unique d’évaluation des risques professionnels, afin de déterminer les actions à mener pour assurer la sécurité et garantir la santé des travailleurs.

Combattre les risques à la source : Intégrer la prévention dès la conception des équipements, des modes opératoires et des lieux de travail.

Adapter le travail à l’homme : Concevoir les postes de travail et choisir les équipements, les méthodes de travail et de production pour limiter notamment le travail monotone, cadencé ou pénible.

Tenir compte de l’évolution de la technique : Assurer une veille pour mettre en place des moyens de prévention adaptés, en prenant en considération les effets sur l’organisation.

Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou par ce qui l’est moins

Planifier la prévention : Intégrer dans un ensemble cohérent la technique, l’organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l’environnement. En cas d’intervention de plusieurs entreprises sur un même lieu, organiser la prévention en commun.

Donner la priorité aux mesures de protection collective : Utiliser des équipements de protection individuelle uniquement en complément des protections collectives ou à défaut de protection collective efficace.

Former et informer les salariés sur les risques et leur prévention  

 

Supports de cours 

Vous trouverez l'intégralité des informations relatives à la prévention des risques dans les supports de cours " Gestion des Risques " et " Evaluation des Risques ".

 

Rapport entre Risque et Performance

Le rapport entre les arts du cirque et la législation sur le travail n’est pas simple.

Les arts du cirque sont, par essence, en rapport avec une multitude de disciplines.

Au cours de leur évolution, ils ont su s'enrichir des innovations artistiques, esthétiques et techniques apportées par d'autres formes de spectacle (théâtre, musique, danse,…) mais aussi par l'évolution industrielle et technologique. Ils sont donc particulièrement sensibles aux notions de mélange, de recherche et d'exploration.

Par ailleurs, Les tâches effectuées au quotidien par les artistes de cirque présentent de nombreuses spécificités de par leur nature et de par le niveau de performance indispensable à leur exécution.

L’expression de l’émotion dans les arts du cirque est intimement liée à une certaine représentation du danger. Au cirque, la performance de l’artiste rend le risque perceptible pour le public mais sa maîtrise technique, acquise au cours de longues périodes de formation et évaluée au quotidien, doit lui permettre de cadrer ce risque dans une mesure acceptable.

Le débat que la démarche de prévention suscite auprès des professionnels fait donc appel à des questions fondamentales :

Comment respecter l’exigence artistique au regard de la législation sur le travail ?

Quelles sont les frontières qui délimitent le monde de l'art et celui du travail ?

Les actions artistiques sont-elles entièrement assimilables à des situations de travail ?

Les arts du cirque constituent, parmi l’étendue des pratiques professionnelles, une gamme d’activités très spécifique. Ils nécessitent donc des méthodes de prévention et d’évaluation des risques adaptées.

 

Médecine du Cirque

" Il existe un modèle de la prise de risque et de ses conséquences au cirque: la chute mortelle du funambule, le dompteur dévoré par ses fauves. Mais cette modélisation suffit-elle à rendre compte des arts du cirque, ou de la réalité et de l'ensemble des risques pris par les artistes ?
En se fondant sur l'histoire, I'étude du terrain, I'expédenœ du métier et la confrontation quotidienne à la pratique, ce travail restitue l'histoire récente des arts du cirque en France et ses sources archaïques, et propose, en suivant la piste du risque, une nouvelle approche du cirque. La notion de prise de risque est élargie à celles d'instabilité et de déséquilibre, et rapprochée de l'impermanence des formes artistiques et économiques, du processus de composition, des risques physiques et sociaux induits par la pratique.
Ces modalités d'expression et d'existence où l'artiste s'expose en permanence au déséquilibre, fonde l'hypothèse d'une esthétique du risque au cirque. "

" Les artistes de cirque réalisent des performances d’un niveau souvent équivalent à celui des athlètes de haut niveau (Goudard, 1989), qui ne sont possibles que par un entraînement constant depuis les plus jeunes années, exposant en permanence l’organisme à une contrainte physique importante. En France, 78% des enfants fréquentant les écoles de cirque ont moins de 14 ans, et des notions évidentes pour le sportif telles que préparation, récupération, planification d’entraînement, prévention, suivi médical, étaient absentes des programmes d’enseignement jusqu’il y a peu... "

Philippe GOUDARD sur www.philippegoudard.net

Société française de médecine du cirque (SFMC)

Association sans but lucratif regroupant des thérapeutes (médecins, kinésithérapeutes, psychomotriciens), chercheurs ou praticiens de haut niveau, ayant pour but la prévention et les thérapeutiques dans l'apprentissage et la pratique des arts du cirque. La SFMC cherche à développer une médecine spécifique aux arts du cirque.

6, rue Saint-Alexis ; 34090 Montpellier Cedex ; France
Tél. (33) 04 67 63 96 37 ; Fax(33) 04 67 63 96 37
E-mail : philippe.goudard@univ-montp3.fr

Publication : " Médecine du cirque : vingt siècles après Galien " Editions L'Entretemps
Actes du colloque organisé par le Centre National des Arts du Cirque, à l'initiative de la Société Française de Médecine du Cirque à Paris - La Villette en novembre 2003.

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles relatifs aux risques dans les Arts du Cirque

LE RISQUE, ENTRE SURENCHÈRE ET DISSIMULATION

Julie BORDENAVE, sur TerritoiresDeCirque

" L’effacement de la performance au profit du propos est une constante depuis les débuts du nouveau cirque, dans le sillage des réflexions entamées par le CNAC dès le début des années 90. Il n’en reste pas moins que le risque est l’un des fondamentaux de la discipline, une donnée propre à sa dramaturgie, que les jeunes circassiens n’hésitent pas à utiliser ou détourner, pour mieux rebondir dessus. "

 

SOIGNER LES ARTISTES : LE POINT DE VUE DES MÉDECINS

Julie BORDENAVE, sur TerritoiresDeCirque

" Gérer dans l’urgence : Il faut que ... "le show must go on". Il faut réparer, rendre le corps opérationnel pour le soir, après on verra. Cela nous amène à des réponses absolument pas codifiées, pas validées, et que l’on utilise de façon très peu habituelle. Il faut rendre la voix, supprimer les douleurs, calmer les articulations, enlever la fièvre, gommer la fatigue, faire disparaître les angoisses. "

 

LE CORPS, UN CAPITAL À PRÉSERVER

Julie BORDENAVE, sur TerritoiresDeCirque

" Matière première à modeler, en même temps que matériau imposant ses propres limites, le corps est pour un artiste de cirque source de dépassement et de contraintes. Un capital à apprivoiser, puis à entretenir et préserver, malgré les contraintes inhérentes à toute pratique de haut niveau. "

 

 

 

 

 

Retour au sommet
Contacts
© Copyright AERISC 2008 - Propriété Intellectuelle - Termes & Conditions
Arts du Cirque - Circus Arts - Arts de la Rue - Street Arts - Spectacles - Shows - Concerts - Evenements - Events - Audiovisuel - Broadcasting - Cinema - Movies - Television - Ecole de Cirque - Circus School - Formations - Training Program - Cours - Lessons - Stages AFDAS - Prévention des risques - Risk Prevention - Sécurité Safety - Analyse des Risques - Evaluation des Risques - Risk Analysis - Risk assessment - Chute de Hauteur - Fall from Height - Documents - Connaissances - Knowledges - Gestion - Management - Lexiques - Mémentos - Guides - Guidance - Books - Supports - Specifications - Fiche Technique - Tech Spec - Théorie - theory - Pratique -Practice - Technicien - Technician - Roadies - Trapeze - Trapeze volant - Flying Trapeze - Trapeze ballant - Swinging Trapeze - Aeriens - Aerials - Tissus - Fabric - Silks - Cordes Lisses - Ropes - Spanish web - Corde Volante - Mat Chinois - Chinese mast - Balancoire Russe - Russian Swing - Barre Russe - Russian Bar - Bascule - Teeter Board - Funanbule Fil de Fer - Fil Mou - High Wire Tight Wire - Slack Wire - Harnais - Harnesses - Ceintures - Belts - Matelas de Sécurité - Tapis de Réception - Matelas de Chute - Crashmat Crash Mat - Elingues - Slings - Manilles - Shackles - Accroche Levage - Rigging Lifting - Ancrages Points - Anchorages -